4.16/5 (19)
Investir dans un bien locatif à proximité ou à distance

Un investisseur immobilier ne doit pas avoir de préjugé s’il vise avant tout la rentabilité. Il est possible d’investir partout, et d’y trouver la bonne affaire. Mais évidemment il y a des avantages et des inconvénients dans les 2 cas. Investir dans l’immobilier locatif à proximité ou à distance?

Investir dans un bien locatif à proximité de chez soi

C’est généralement le conseil que l’on donne lors d’un premier investissement immobilier, surtout lorsque le futur propriétaire souhaite assurer sa gestion locative seul.

Investir à proximité de chez soi est en effet plus simple et plus rassurant, à condition bien sûr que le marché immobilier local soit porteur : des prix abordables et un marché locatif actif.

Investir dans un lieu que l’on connait

Investir dans la ville où l’on habite, où l’on travaille, présente un réel avantage, le fait de disposer « naturellement », ou en tout plus facilement qu’ailleurs, de beaucoup d’informations importantes pour l’investisseur immobilier : les prix du marché, l’ampleur de la demande locative, est-elle en hausse ? En baisse ? Avec quel type de locataire ? Des étudiants, des jeunes actifs, des familles ? Y a-t-il un intérêt pour la location de type meublée ? Quels sont les quartiers les plus recherchés ? Y a-t-il des développements ou des constructions à venir qui pourraient influencer le marché dans le futur…

Mais il faut faire attention à bien interpréter ces informations, de les traiter de manière totalement objective, sans se laisser influencer par l’amour que l’on porte à sa ville ou une possible nostalgie du passé ; il faut se limiter à des critères d’investissement précis sans subjectivité… Parce que même si on aime sa ville, ce n’est peut-être pas l’endroit idéal pour réaliser un investissement locatif.

La possibilité de faire ses recherches soi-même

Non seulement on connaît les lieux, mais surtout, la proximité permet de s’autoriser un grand nombre de visites sans trop pénaliser son emploi du temps habituel.

L’effort étant limité, l’investisseur se donnera également un peu plus de temps pour dénicher la bonne opportunité, et évitera de se laisser tenter trop tôt par une offre moins intéressante.

La possibilité d’assurer seul la gestion locative

Et puis une fois l’achat effectué, habiter près du bien loué permettra de gérer soi-même le cycle locatif : rechercher des locataires, effectuer les visites, assurer les états des lieux d’entrée et de sortie et bien sûr les dépannages !

Ne pas avoir à passer par un gestionnaire, une agence immobilière, permettra d’optimiser significativement la rentabilité de l’investissement en évitant des frais supplémentaires, même si évidemment il faudra y consacrer un petit peu de temps.

Le sentiment d’avoir un meilleur contrôle sur son investissement

Enfin, investir dans un bien que l’on peut avoir sous les yeux tous les jours donne un sentiment de sécurité et de plus grand contrôle. Une petite visite régulière permet de détecter certains problèmes (nuisances sonores de voisinage, dégradations…) et de les remonter au syndic. Et évidemment le fait de pouvoir participer en personne aux réunions de copropriété est un plus pour le suivi actif de son investissement.

Investir dans un bien locatif à distance

Elargir son champ d’action

C’est le principal intérêt d’investir loin de chez soi : trouver un marché immobilier plus porteur que celui où l’on habite, dans le but de viser un meilleur rendement locatif. En général soit parce que les prix de l’immobilier sont trop élevés autour de chez soi, soit parce que la demande locative est trop faible, ce qui implique des niveaux de loyer bas et un risque de vacance locative important.

Il faut savoir ne pas se contenter de ce que l’on trouve à côté de chez soi… Evidemment, ça créé un certain nombre de contraintes et de difficultés.

Internet réduit les distances

Mais les technologies modernes permettent en partie de s’en affranchir. De nombreuses applications Internet peuvent faciliter l’investissement à distance. Nous avons fait une liste ici.

Notamment pour obtenir des informations sur les autres régions et commencer sa recherche de biens. Des solutions telles que Google Earth ou Street View permettent même de se projeter sur place en restant chez soi devant son ordinateur ; une façon de se faire une première bonne idée des lieux sans avoir à organiser un déplacement.

Que peut-on acheter avec 200 000 € en Europe?

Avec 200 000 €, à Paris, où les prix moyens au mètre carré sont de 8 000 € (selon les données des notaires), vous pourrez acheter petit studio de environ 20 m². Paris est l’une des villes plus chères mais elle reste plus accessible que Londres où vous pourrez acheter, avec le même budget, 18m².

Le reste de l’Europe reste plus raisonnable. A budget égal vous pouvez obtenir une ou deux pièces en plus. Par exemple:

– à Vienne 41m²,
– à Stockholm 45m²,
– à Barcelone 45m²,
– à Berlin 57m²,
– à Amsterdam 58m²,
– à Bruxelles 80m²,
– à Prague 121m²,
– à Lisbonne 163m²,
– à Sofia 260m² (c’est chez nous)

Faire appel à un chasseur d’appartements

Mais une visite virtuelle ne pouvant pas remplacer une visite en personne, il faudra finir par envisager d’aller sur place pour sélectionner le bien à acheter. Afin de limiter le nombre d’appartements à visiter et ainsi économiser du temps (et des frais de déplacement), il est conseillé de faire appel à un chasseur d’appartements qui aura fait au préalable une première sélection selon vos critères. Ce service engendre forcément un coût qu’il faudra prendre en compte.

Trouver un bon gestionnaire

Enfin une fois le bien acquis, il faudra nécessairement déléguer la gestion locative. Impossible de se déplacer à chaque rotation de locataire ou pour chaque problème rencontré par son celui-ci.

Encore une fois les informations trouvées sur Internet pourraient être clef pour identifier la bonne agence immobilière, fiable, réactive, vous tenant systématiquement informé et abordable ! Le mieux c’est de trouver une agence qui propose une e-gestion.

Trouver la bonne affaire

Investir à distance implique généralement de s’entourer de plus de personnes, notamment de personnes pouvant vous représenter sur place, ce qui a forcément un coût.

Le calcul de la rentabilité devra donc bien intégrer l’ensemble de ces frais supplémentaires, avec un objectif final qui soit que la rentabilité à investir loin de chez soi soit meilleure que celle d’investir à côté de chez soi.

.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT