4.94/5 (16)
Avantages et inconvénients de la colocation

La colocation est la location d’un logement à plusieurs, souvent par des étudiants ou des jeunes actifs qui peuvent ainsi faire baisser leurs charges. Avec la crise, il y a maintenant de plus en plus de senior ou de personnes divorcées qui choisissent ce mode de vie. La demande est donc grandissante. Voici les avantages et inconvénients de la colocation.

Les bases

En règle générale, le contrat de colocation ne diffère pas d’un contrat de bail classique. Sont considérées comme colocataires toutes les personnes dont le nom est inscrit sur le contrat de location.

Pour chaque nouveau colocataire, vous devez réaliser un avenant au contrat de bail.

A noter !

Chacun des colocataires doit être en mesure de vous présenter une attestation d’assurance.

Les avantages et les inconvénients pour les Colocataires

Il y a de nombreux avantages pour les locataires à choisir la colocation.

Les avantages pour les colocataires

Louer plus grand et partager les frais

Tout d’abord, cela permet de louer un bien plus grand que si on louait seul pour un prix moindre, car le prix est divisé par le nombre de personne présents dans la colocation. De plus, il n’y a pas que le loyer qui est partagé mais également toutes les charges ainsi que les frais tel les factures (internet, télévision, électricité …), réparations diverses, etc. C’est une bonne façon de débuter dans la vie lorsque l’on poursuit des études ou que l’on a un premier emploi.

Rencontrer des gens

La colocation permet également de s’intégrer plus facilement dans une nouvelle ville lors des études supérieures, car elle facilite les rencontres. La colocation permet également de passer des moments agréables et d’échanger.

Les inconvénients pour les colocataires

S’adapter aux autres

Cependant, il existe aussi des inconvénients à ce type de vie en communauté. Il faut savoir s’adapter aux autres, ce qui n’est pas évidents pour tout le monde. Il faut donc bien choisir ses colocataires afin de rendre la cohabitation agréable pour tout le monde.

Le bruit

Eh oui, la colocation est souvent plus bruyante. Adoptez la zen attitude !

Définir des règles (tâches, ménage …)

Pour que tout se passe au mieux, il est important d’instaurer des règles dès le début de la colocation (répartition des tâches, ménages, etc.) au risque de voir l’aventure tourner au cauchemar. Il est également important de prendre des assurances en cas de non-paiement de sa part du loyer par un des colocataires pour que vous ne soyez pas obligé de payer la totalité vous-même (clause de solidarité).

Les avantages pour les Propriétaires bailleurs

Meilleure rentabilité

La colocation présente également des avantages pour les propriétaires de biens immobiliers. En effet, le principal avantage est que les logements en colocation peuvent se louer légèrement au-dessus des prix du marché. De plus, il y a très peu de carence locative, car ce type de bien est de plus en plus recherché.

Si un des colocataires décide de quitter le logement, les autres trouvent facilement un nouvel occupant pour le remplacer et le propriétaire n’a donc pas à s’en occuper, ce qui est un avantage indéniable.

La colocation permet au bailleur de retrouver une meilleure rentabilité et de supprimer le risque de carence locative tout en disposant de plusieurs garanties financières.

La clause de solidarité assure les loyers

En ce qui concerne le paiement du loyer, il existe des clauses de solidarité qui permettent aux propriétaires de se retourner vers tous les colocataires en cas d’impayé. Cela vous garantit de toucher chaque mois la somme demandée.

Possibilité d’exoneration d’impôt

Aujourd’hui, il est de plus en plus courant de mettre en location une chambre vacante dans sa résidence principale afin d’avoir un revenu supplémentaire. Cela fait de vous un propriétaire colocataire : un cas particulier.

Les revenus ainsi perçus sont soumis à impôts, sauf dans un cas particulier que nous vous détaillerons dans la partie suivante.

Un point sur la fiscalité des propriétaires en colocation

Lorsqu’on est propriétaire d’un bien immobilier, il y a plusieurs taxes et impôts à payer. Voici un aperçu de ce qui est à votre charge ou à la charge de vos locataires.

  • La taxe foncière que vous habitiez dans votre logement ou que celui-ci soit loué, c’est bien au propriétaire de s’acquitter de cette taxe. Même dans le cas où vous louez une chambre de votre habitation à un tiers, vous ne pouvez pas lui demander une participation financière pour le paiement de la taxe foncière.
  • La taxe d’habitation c’est au locataire de payer cette taxe en intégralité sauf si le logement loué se trouve dans votre habitation et de dispose pas d’une entrée distincte, dans ce cas, ce sera à vous, propriétaire, de vous acquitter de cet impôt.
  • La taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) est inclus dans l’avis de taxe foncière. Le propriétaire devra donc la payer, mais pourra en récupérer une partie auprès de ses locataires en le comptant dans les charges ou en demandant un remboursement annuel. Il est important d’informer les locataires de cela afin d’éviter toutes mauvaises surprises.

Le cas du propriétaire colocataire

Si vous êtes propriétaire colocataire (vous louer une chambre de votre habitation) il est possible que vous soyez exonéré d’impôts sur les revenus locatifs.

Pour cela, il vous faudra respecter trois conditions :

  • la pièce louée doit être meublée,
  • cette location doit être la résidence principale de votre locataire,
  • le loyer appliqué doit rester sous le plafond fixé par l’administration fiscale.

Si ces conditions sont toutes respectées, vous serez exonéré des impôts sur vos revenus locatifs, sinon vous devrez déclarer l’intégralité des ces revenus soit en tant que revenus fonciers soit en tant que BIC (Bénéfices Industriel et Commerciaux) si le logement est loué meublé.

La conclusion

En conclusion, la colocation est une bonne solution pour louer son bien rapidement en s’assurant des rentrées d’argent régulières. De plus, le profil des personnes choisissant ce mode de vie évolue ces dernières années, ce qui garantit aux propriétaires de louer leurs biens facilement et sereinement tout au long de l’année.

En ce qui concerne les taxes, si certaines restent à charges du propriétaire, les autres sont payées par les locataires. Si le propriétaire est également colocataire dans sa résidence principale, il pourra, sous conditions, être exonéré des impôts sur les revenus locatifs : un réel avantage pour lui !

Et un peu de rire dans ce monde …

Voici une vidéo rigolote sur la colocation et typed de colocataires.

.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT