4.73/5 (22)
Bailleurs, ce que vous devez savoir sur le dépôt de garantie

Vous êtes propriétaire et quelques semaines se sont déjà écoulées après votre annonce immobilière cherchant un locataire. Après quelques visites intéressantes, vous avez enfin tombé sur le locataire idéal pour louer votre bien immobilier et elle est également prête à signer le contrat de bail. Par prudence, vous vous dites qu’il faudrait que ce nouveau locataire vous verse un dépôt de garantie afin de prévenir des différentes dégradations ou autres réparations dans le futur.

Lire l’article

5/5 (1)
Gestion et suivi des travaux et interventions chez le locataire.

Une nouvelle fonctionnalité à été mis en place – gestion et suivi des travaux et interventions chez le locataire.

Cette rubrique vous permets, à vous et votre locataire, de créer une demande d’intervention (travaux, reparation, autre…).

Vous pouvez saisir:

  • un titre,
  • description,
  • intervenant,
  • attacher un document ou photo,
  • attacher une dépense à cette intervention.

La présentation de l’historique des échanges est sous forme de discussion et chaque partie peut envoyer un message, commentaire et soumettre des photos.

Avec cette nouvelle fonctionnalité nous essayons de faciliter les échanges et suivi de tout type d’intervention chez le locataire.

La rubrique est accessible depuis le menu sur la gauche Interventions.

N’hésitez pas à tester cette nouveauté et nous envoyer vos commentaires et suggestions.

A bientôt sur Rentila.com

4.5/5 (2)
Rubrique Pense-bête et Reservations pour gérer la location saisonnière

Le site Rentila evolue sans cesse pour mieux vous servir. Deux nouvelles fonctionnalités ont été mis en place – Rubrique Pense-bête et Reservations pour gérer la location saisonnière.

Rubrique Pense-bête

Cette rubrique vous permets d’ajouter des petites notes, style post-it. Des choses à faire, rappels, numéros utiles etc.

La rubrique est accessible depuis la barre de navigation verte, en haut à droite, mais aussi depuis la rubrique Outils dans le menu gauche.

Rubrique Réservations

La rubrique Réservations vous permets de gérer les locations saisonnières (AirBnB, Abritel, Gites…). Dans cette rubrique vous avez aussi un calendrier d’occupation.

La création de réservations fonctionne comme la création de location. Vous pouvez ajouter des locataires, saisir les dates d’arrivé et de départ, montant de la TVA, indiquer les services et montants complémentaires (restauration, ménage)…

Une fois la réservation créée, le site génère un contrat pré-rempli, une confirmation de réservation et une facture.

Modèle de bail location saisonnière
Confirmation de réservation
Modèle de facture location saisonnière

Documents disponibles sur la page Modèles de lettres.

N’hésitez pas à tester ces nouveautés et nous envoyer vos commentaires et suggestions.

5/5 (4)
Comment se protéger et lutter contre les loyers impayés

Bien qu’il s’agisse de l’une des craintes principales des bailleurs, le pourcentage de locataires qui ne paie pas son loyer reste très faible, quelques pourcents tout au plus. Mais en cas d’impayés, quelles sont les bonnes démarches à suivre pour régler au plus vite le problème ? Alors comment se protéger contre les loyers impayés?

L’investissement immobilier locatif est l’un des seuls moyens pour s’enrichir sans apport personnel, le paiement du bien étant assuré par les locataires successifs sur 15 ou 20 ans…

En tout cas, en théorie ! ça suppose en effet en pratique, non seulement d’avoir une demande locative constante (mais ce n’est pas le sujet ici), mais surtout des locataires qui payent leur loyer !

Les loyers impayés sont l’un des plus grand risques de l’investissement locatif, un risque qui peut impacter sévèrement la rentabilité mais surtout peut mettre le bailleur en grande difficulté financière, celui-ci devant généralement continuer à payer les mensualités de son prêt immobilier, sans loyer perçu en contrepartie.

Voici en résumé comment se protéger contre les loyers impayés.

  • Bien choisir son locataire.
  • Vérifier la solvabilité du locataire et ses garanties.
  • Respectez vos locataires, proposer un logement agréable.
  • Prendre (en option) une assurance loyers impayés.

Lire l’article

3.83/5 (6)
Faire appel à un expert-comptable pour son investissement locatif

L’un des types de placement immobilier les plus rentables est la location en meublé, que ce soit du saisonnier ou à l’année. Le fait de louer en meublé permet de valoriser son bien immobilier, d’offrir un service supplémentaire aux locataires et ainsi de justifier des loyers plus importants. Mais ce n’est pas l’unique raison qui rend ce type de location attractif, c’est aussi la fiscalité !

Pour louer en meublé, il faut avant tout se déclarer officiellement à sa chambre de commerce en tant que Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP). On obtient alors un numéro SIRET, comme n’importe quelle entreprise.

Du coup, les recettes locatives ne sont plus de simples revenus fonciers, elles deviennent des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et c’est là que se situent les réels avantages fiscaux et le rôle de l’expert-comptable.

Une première option fiscale est la déclaration des recettes locatives en micro-BIC, avec un abattement de 50% sur les revenus bruts. C’est très simple, une case à remplir, tout le monde peut le faire soi-même, et c’est souvent ce qui est choisi par les bailleurs.

Il y a pourtant beaucoup mieux à faire, la déclaration en BIC réel !
Lire l’article

4/5 (10)
Investir dans un bien occupé

Quels pourraient être les bénéfices pour un investisseur de s’intéresser à des biens immobiliers, en vente, mais ayant encore un bail en cours ? Avec donc un locataire encore présent pendant un certain temps. Quel intérêt d’investir dans un bien occupé ?

Les biens vendus occupés : une offre et une demande limitée

La grande majorité des petites annonces immobilières concernent des biens vendus libres de tout contrat de location.

Mais il existe un petit pourcentage d’annonces de biens vendus occupés, c’est-à-dire avec un bail de location en cours et donc un locataire en place.

Ces ventes n’intéresseront évidemment pas ceux qui souhaitent acheter pour en faire leur résidence principale, étant donné qu’il ne sera pas possible de récupérer immédiatement la jouissance du logement.

Seuls les investisseurs immobiliers sont susceptibles de les acheter, ce qui réduit par conséquent la demande potentielle.
Lire l’article

3.8/5 (5)
Que faire de sa résidence principale en cas d’expatriation

Alors vous partez à l’étranger, c’est officiel. Il faut donc s’occuper de votre résidence en France. Louer, vendre ou la conserver comme pied à terre? Alors que faire de sa résidence principale en cas d’expatriation?

Il faut tout d’abord distinguer 2 situations : Si vous êtes locataire ou propriétaire du bien immobilier en question.

Pour les locataires

La solution la plus simple concerne évidemment la personne qui est locataire ; il lui suffira d’envoyer par lettre recommandé un avis de départ à son bailleur ou son agence immobilière, en respectant bien sûr le délai du préavis : 1 mois en location meublée, et 3 mois en location vide (un délai qui peut être ramené à 1 mois dans certains cas). Vous n’aurez ainsi plus aucun engagement concernant votre logement en France.

Pour les propriétaires

Pour un propriétaire de sa résidence principale qui décide d’aller vivre un certain temps voir définitivement à l’étranger, il y a 2 solutions qui s’offrent à lui : vendre ou mettre en location.

Vendre sa résidence principale en cas d’expatriation

Dans le cas d’une vente, s’il s’agit bel et bien de la résidence principale de la personne expatriée, aucune taxe sur les plus-values ne sera requise, mais seulement à condition que cette vente ait été signée avant de quitter la France.

Pas de taxe sur la plus-value pour la vente de la résidence principale. Par contre, si la signature de l’acte de vente a lieu plus tard, alors que l’expatriation est déjà effective, la plus-value sera taxée.

Lire l’article