Conseils pour investir dans des locations pour étudiants

Les locations pour étudiants connaissent un grand intérêt actuellement. Secteur très favorable en raison de nombreux avantages, voici cependant une liste de conseils avisés pour investir dans des locations pour étudiants.

Trouver le bon vendeur

Condition sine qua non pour réaliser la bonne affaire, trouver le bon vendeur n’est pas aussi évident que cela y paraît.

Avant toute chose, vous devez éviter d’acheter en vous basant uniquement sur la valeur du logement pour étudiant à acquérir.

Pensez d’ores et déjà à optimiser votre achat et pour cela, tournez-vous vers un professionnel spécialisé dans les logements pour étudiants.

L’important est de faire une marge bénéficiaire dès l’achat et non à la revente.

Investir dans des locations pour étudiants : un secteur dynamique

La demande en logements étudiants n’est pas la même d’une ville à l’autre.

Si certaines s’avèrent déjà saturées, d’autres proposent des solutions intéressantes, mais qui ne se situent pas toujours dans une zone très dynamique.

Si possible, essayez d’investir dans une zone à la fois proche des universités et des commerces et bien desservie en transports en commun et avec une économie active (cafés, bars, restaurants, cinémas, etc.).

Il est intéressant de regarder en amont les villes dans lesquelles l’investissement locatif en logements étudiants est intéressant, à l’image de Paris, Nantes et Bordeaux par exemple.

À titre informatif, les régions avec la plus forte demande en logements étudiants sont en 2021 :

  • Aquitaine ;
  • Midi-Pyrénées ;
  • PACA et Hauts de France ;
  • Rhône-Alpes ;
  • Ile-de-France.
À noter

Les étudiants sont davantage intéressés par les petites superficies qui leur conviennent davantage, c’est pourquoi les studios et les T2 séduisent et attirent énormément cette population.

Calculez la rentabilité locative de votre investissement

Calculer l’investissement locatif d’un logement étudiant est primordial.

En effet, sous 6 % net d’impôts, l’investissement est relativement discutable.

Le prix demandé par le vendeur repose souvent sur ses attentes ou sur des données peu fiables, c’est pourquoi vous devez calculer vous-même ce rendement en déterminant le juste prix du loyer pratiqué sur le marché.

Deux éléments participent à votre décision d’investissement dans un logement étudiant : le loyer potentiel et le loyer futur.

Le loyer potentiel correspond au loyer avec de légers travaux. Les changements sont certes minimes, mais peuvent être exécutés rapidement pour augmenter immédiatement le montant du loyer.

Le loyer futur est le montant du loyer avec une prise en compte de l’environnement du bien et du plafond d’augmentation encadré par la loi.

Enfin, pensez toujours à prendre en considération les frais d’entretien dans le calcul de votre loyer. Plus un bâtiment est ancien, plus le poste des dépenses pour l’entretien grossit.

Effectuez une analyse objective du logement étudiant

Ne cherchez pas à acheter un bien pour étudiant à un tarif trop bas, car il en va de la qualité du logement.

Pour réussir votre investissement locatif étudiant, vous devez le rentabiliser, mais il faut veiller à ne pas sacrifier la qualité en diminuant le prix.

Celui-ci doit être cohérent avec les prix du marché et en accord avec la qualité du logement.

Pour information, la qualité de vos locataires dépend de la qualité de votre logement étudiant. Si le logement est confortable, il est fort à parier que vous trouverez des locataires étudiants qui apprécient le confort et sont prêts à payer un loyer en conséquence.

Faites une analyse objective de chaque pièce en vous basant sur une liste de critères : accessibilité, propreté, état, etc. Et n’oubliez pas que le moindre défaut devient un argument de négociation dans le processus d’achat.

Misez sur le confort

L’investissement dans un logement pour étudiant ne doit pas se résumer à une simple transaction financière.

Il est important de veiller à apporter un certain confort, ce qui va attirer les étudiants.

Un logement étudiant avec une chambre à part ou avec une bonne répartition des pièces permet d’optimiser l’espace de rangement.

Si l’immeuble possède un service de conciergerie, une laverie, une bonne connexion Internet, un parking pour voiture ou vélo, s’il est proche des restaurants universitaires, ce sont autant de détails qui boostent l’attractivité du logement étudiant.

Investir près de chez soi

Il est toujours recommandé d’investir dans un logement pour étudiants près de chez soi ou alors d’acheter dans un lieu — comme votre ville natale par exemple — que vous connaissez particulièrement bien.

Pourquoi ?

  • Vous maitrisez l’endroit où vous investissez ;
  • Vous pouvez intervenir rapidement en cas de problème.

Cela est d’autant plus important si vous réalisez la gestion du bien par vous-même.

Travaillez avec un bon gestionnaire si vous ne gérez pas seul

La gestion locative d’un bien comme un logement étudiant peut être envahissante et source de stress.

Si vous pensez être dans ce cas, n’hésitez pas à faire appel à un gestionnaire qui connaît le secteur du logement.

Prévoyez une marge dans vos calculs et gardez à l’esprit que les honoraires d’agence peuvent être déductibles sur les revenus fonciers.

En retour, le gestionnaire s’occupe de toutes les démarches et vous soulage de la gestion.

Investissez dans un logement meublé

La différence entre une location vide et une location meublée pour étudiants se situe dans la déclaration fiscale.

Pour un logement meublé, les revenus sont à déclarer comme BIC (bénéfices industriels et commerciaux). Vous pouvez alors bénéficier du statut de loueur en meublé non professionnel ou LMNP, à condition que vos revenus annuels ne dépassent pas 32 900 €.

Si c’est le cas, vous profitez automatiquement d’un abattement de 50 % sur les revenus fonciers imposables.

Autre solution, vous pouvez choisir le régime réel avec le statut LMNP : le chiffre d’affaires est alors plafonné à 23 000 €/an (hors taxes). Vous ne bénéficiez plus d’une réduction forfaitaire, mais d’une déduction de charges réelles.

L’option de la résidence étudiante

Enfin, une alternative intéressante est la résidence étudiante.

La demande en locataire est toujours importante et il y a des opportunités à saisir en termes d’investissement.

De plus en plus de particuliers s’intéressent à ce genre d’habitat qui peut apporter un rendement entre 4.5 et 6 %, sans oublier qu’il est possible de récupérer la TVA au bout de 20 ans d’investissement.

Investir dans des locations pour étudiants : ce qu’il faut retenir

  • La demande en logements étudiants n’est pas la même d’une ville à l’autre. Il est intéressant de regarder en amont les villes dans lesquelles l’investissement locatif en logements étudiants est intéressant.
  • Investissez près de chez vous.
  • Calculer l’investissement locatif d’un logement étudiant est primordial. Sous 6 % net d’impôts, l’investissement est relativement discutable.
  • Ne cherchez pas à acheter un bien pour étudiant à un tarif trop bas, car il en va de la qualité du logement.
  • Louez en meublé. Il est important de veiller à apporter un certain confort, ce qui va attirer les étudiants.
.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT