Avantages et inconvénients d’être un propriétaire bailleur

Dans l’esprit de beaucoup de personnes, devenir propriétaire bailleur représente un challenge très intéressant. Même s’il existe certaines contraintes et des risques, beaucoup y voient une occasion de percevoir un revenu d’argent sécurisé et régulier. Voici les avantages et les inconvénients de devenir propriétaire.

Les avantages de devenir propriétaire bailleur

Vous bénéficiez d’un revenu régulier

Bien entendu, pour beaucoup, le plus grand avantage de devenir propriétaire bailleur d’un bine à louer est l’assurance de toucher un revenu régulier et direct grâce aux loyers des locataires.

Ces loyers permettent de financer éventuellement votre crédit ou peuvent encore alimenter votre épargne selon votre situation.

Toutefois, il est important de prendre en compte qu’il existe toujours une possibilité de vacance durant laquelle vous ne toucherez aucun revenu lié aux loyers.

Comptez environ 1 mois par an dans votre prévisionnel financier.

Votre rendement s’intensifie

En effet, l’augmentation de votre bien immobilier au fil du temps permet d’accroitre votre rendement in fine.

Même si la croissance de valeur de votre actif à louer suit au minimum la progression de l’inflation annuelle, en raison de l’évolution du marché dans votre secteur géographique, il est possible de bénéficier d’un rendement conséquent.

Et pour accroitre encore la valeur de votre bien locatif, vous pouvez ajouter vous-même de la valeur ajoutée et attirer ainsi de nouveaux locataires.

N’hésitez pas à bien entretenir régulièrement et à améliorer votre propriété (peinture, nouveau revêtement, réfection de l’intérieur, aménagement paysager, etc.).

Tous ces travaux de rénovation et d’amélioration de l’habitat permettent de facturer le loyer plus cher et d’accroitre significativement la valeur de votre bien en cas de revente.

Vous pouvez investir

Que vous achetiez dans l’ancien ou que vous fassiez construire grâce à votre crédit immobilier, vous allez tout de même pouvoir investir une partie de votre capital.

Concrètement, ce sont les loyers de vos locataires qui vont payer ledit crédit et, en fin de mois, vous devriez pouvoir en tirer un solde positif.

Dès que le crédit sera terminé, chaque loyer deviendra alors un rendement net.

Les inconvénients de devenir propriétaire bailleur

Investir dans l’immobilier locatif n’a pas que des bons côtés. Il existe certains désavantages à ne pas omettre afin de garder en tête la réalité de ce choix.

La concentration des actifs

C’est l’un des premiers inconvénients majeurs de la propriété locative : la concentration importante des actifs.

En effet, avec ce choix, vous manquez de diversification, vous êtes lié qui plus est aux aléas du marché immobilier local.

Concrètement, imaginez que vous décidiez d’acheter plusieurs appartements ou une maison dans le but d’une future location et qu’un centre commercial ou qu’une usine s’implante à proximité !

Le risque lié aux locataires

C’est le 2nd risque le plus craint par les propriétaires.

Que faire si un locataire ne paie pas son sou ses loyers ? Car cela signifie tout simplement que vous n’avez pas de rentrée d’argent !

Certes, ces situations sont minoritaires, mais lorsque cela survient, cela devient contrariant, voire pénalisant, sur le plan financier.

Cella représente tout simplement un coût supplémentaire qui vient réduire votre rendement annuel.

Et que dire des locataires qui dégradent les logements ? Même avec le dépôt de garantie, cette option a un coût.

Pour les dégradations et les loyers impayés, il existe désormais des assurances et des garanties spécialisées (comme la garantie GLI) pour vous prémunir en cas de désenchantement.

Enfin, il y a tout simplement le risque de se retrouver dans une période vacante, c’est-à-dire sans locataires, donc aucun revenu de location pour vous.

La question des frais

Parler de frais quand on devient propriétaire ailleurs, c’est évoquer les taxes et les assurances.

Que votre bien immobilier soit loué ou non, vous devez tout de même payer des impôts fonciers, ainsi que des tarifs pour l’assurance logement.

Et si vous avez acheté dans un immeuble, il y a de fortes chances pour que vous deviez aussi payer le syndic de propriété.

Ces coûts peuvent devenir handicapants si vous n’avez pas de locataires, car cela signifie clairement que ces dépenses vont venir grever directement votre épargne.

Meublé ou non meublé ?

Pour une location meublée

Proposer une location meublée signifie que le logement dispose d’un mobilier pour la vie de tous les jours.

Alors que le préavis est d’un mois avant la date du départ pour le locataire, il est de 3 mois pour le propriétaire.

Voici un tableau récapitulatif des principaux atouts et contraintes de louer un logement meublé.

AvantagesInconvénients
Le contrat de bail est courtLe turn-over des locataires est important
Le propriétaire prend 2 mois de cautionL’obligation de refaire souvent l’état des lieux et de refaire un nouveau contrat de bail
Les loyers sont considérés comme des revenus industriels et commerciauxUn entretien régulier des logements
Il existe des garanties pour loyers impayésFrais partagés entre locataires et propriétaires si le locataire passe par une agence.

Pour une location vide (ou non meublée)

La location vide est possible pour une durée de 3 ans.

Alors que le locataire doit donner un préavis 3 mois avant son départ, le propriétaire doit informer ce dernier 6 mois auparavant.

AvantagesInconvénients
Pas besoin de changer régulièrement de mobilierContrat de bail de 3 ans : location logue et contraignante.
Frais exclusivement à la charge du locataire si celui-ci passe par une agenceBail de 3 ans même en cas d’impayés.
Peu ou pas de travaux 

La gestion locative

Deux options se présentent à vous : la gestion par vous-même ou la gestion par une agence.

Voici un tableau non exhaustif des principaux avantages et inconvénients de ces deux choix.

 AvantagesInconvénients
Gestion par soi-mêmeVous faites des économies : pas de commissions qui peuvent atteindre parfois 8 %Demande du temps et de l’investissement (trouver un locataire, coût de vacance locative, travaux, etc.)
 Gestion libre du bien immobilier grâce à des outils et logiciels adaptés (collecte de loyers, relance pour impayés, édition de quittance, etc.)Vous devez effectuer une veille sur l’actualité juridique et économique
Gestion par une agenceVéritable tranquillité dans la gestion du patrimoine locatif (encaissement des loyers, avis d’échéances et quittances de loyer, démarches administratives, etc.)Coût de la gestion : entre 6 et 8 % des loyers annuels
 Appui sur un professionnel sur le plan juridique et sur le plan technique 

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT