4.64/5 (11)
Gérer seul ou déléguer la gestion de son bien locatif

En tant que bailleur, 2 solutions s’offrent à vous pour la gestion locative de vos biens immobiliers : déléguer la totalité ou une partie du travail à un gestionnaire, une agence, ou bien tout faire soi même en direct avec le locataire. Dans les 2 cas, il y a certains avantages et inconvénients. Gérer seul ou déléguer la gestion de son bien locatif ?

Gérer en direct son bien locatif

Le point souvent clef qui pousse à gérer soi-même ses investissements locatifs est d’éviter le coût d’un tel service délégué et son impact sur votre rendement locatif. Typiquement un mandat de location est facturé par les agences entre 7-8 % du loyer annuel. Soit 400€ pour 5000€ de revenu locatif. 1 mois de loyer perdu à chaque changement de locataire… Et si on y ajoute la gestion locative par la suite, ça peut aller bien plus loin, tout dépend du niveau de délégation demandé.

Pourquoi gérer seul? Parce que vous y gagnez en rentabilité en réduisant les frais mais aussi parce qu’aucun professionnel de l’immobilier ne prendra autant de soin que le propriétaire.

D’autre part, lorsque l’on gère son bien en direct, on gère une partie de son patrimoine, c’est votre argent qui est en jeu et le gestionnaire extérieur n’a bien sûr pas cette sensibilité. On sera donc beaucoup plus attentif à tous les détails, au choix du locataire, à tout mettre en œuvre pour minimiser les vacances locatives notamment ce qui est critique pour la rentabilité. (si une agence met un mois de plus ou de moins pour trouver un locataire, ça ne change rien pour elle, elle prendra tout de même la même commission !).

On n’est jamais mieux servi que par soi-même et c’est aussi le cas dans la gestion locative.

Pas de question à se poser sur le choix de son intermédiaire, le gestionnaire c’est vous, et vous savez que vous faites les choses au mieux de vos intérêts.

Il est également intéressant de pouvoir suivre régulièrement l’évolution de l’état de son bien, à chaque changement de locataire notamment. Eventuellement décider de faire quelques petites remises en état, un peu d’entretien pour maintenir la valeur de votre investissement. Et puis, c’est aussi rassurant de pouvoir jeter un œil régulièrement sur l’état d’une part de son patrimoine, de pourvoir visiter physiquement son bien, l’immobilier n’est pas qu’une simple ligne comptable, c’est du concret.

Et enfin, pour ceux qui ont du temps libre, à la retraite en particulier, gérer ses biens immobiliers peut être un passe temps très enrichissant !

Avantages de gérer seul

  • vous préservez la rentabilité locative de votre bien en économisant les frais de gestion d’une société de gestion locative,
  • vous sélectionnez vous-même vos locataires.

Inconvénients de gérer seul

  • vous devez suivre au jour le jour la réglementation,
  • rédiger les actes, effectuer les visites, gérer les travaux, faire face aux impayés… Pour être pris en charge efficacement, les aléas de la vie locative exigent une disponibilité et une proximité géographique de la part du propriétaire.

Bon plan !

Rentila vous donne à disposition tous les outils nécessaire pour assurer vous-même la gestion de vos biens. Avez-vous déjà un compte chez nous ?

Déléguer à un professionnel de la gestion locative

2 types de services peuvent être délégués, la recherche du locataire et tout ce qui tourne autour de cet objectif, au travers d’un mandat de location, et la gestion courante (perception des loyers, petites réparations, gestion des contentieux…) au travers d’un mandat de gestion.

A noter !

Vous pouvez très bien confier la recherche du locataire à une agence ou un site de mise en relation et ensuite assurer la gestion de votre bien vous même.

Depuis la loi Alur, la part supportée par le locataire est plafonnée :

  • 10 euros par m² maximum en zone tendue
  • 12 euros par m² maximum à Paris et sur la petite couronne
  • 8 euros par m² maximum partout ailleurs.

Il faut rajouter également 3 € par m² pour l’état des lieux si vous passez par un professionnel.

La part facturée au bailleur reste libre, certains professionnels compensent ainsi la perte côté locataire.

Le premier point évident qui incite à passer par un intermédiaire est si votre bien locatif se situe relativement loin de votre résidence principale. Et si personne dans votre entourage, ou personne en qui vous avez confiance, ne peut vous suppléer en cas d’urgence.

D’autre part, la partie « administrative » peut vous rebuter, même si avec un minimum d’information, il est possible à quiconque d’assurer l’ensemble des démarches nécessaires, vous pouvez vous sentir rassurer, au moins au début, de faire appel à un gestionnaire expérimenté avec qui vous pourrez aussi apprendre et devenir autonome au bout de quelques mois.

Le temps, c’est également un facteur clef qui peut vous orienter vers une gestion déléguée. Et c’est plus particulièrement le cas si vous possédez plusieurs biens locatifs. Ceci dit, il ne faut pas penser que tout sera transparent pour vous, le gestionnaire reviendra vers vous régulièrement en cas de problème un peu plus important et surtout, le temps ne vous ne consacrerez pas en direct avec vos locataires, vous risquez d’en consacrer une partie à contrôler que votre intermédiaire fait bien son travail, en toute honnêteté envers vous, avec la meilleure optimisation possible, etc…Tout dépend ici de la confiance que vous avez dans votre gestionnaire.

Avantages du gestionnaire

  • vous gagnez en tranquillité d’esprit : la société de gestion locative s’occupe du volet administratif de la gestion de votre bien au quotidien,
  • elle s’occupe également de la recherche des locataires, de leur sélection, des visites, de l’encaissement du loyer, etc.

Inconvénient du gestionnaire

  • ces services ont un coût : environ 7-8 % du loyer annuel encaissé. Vérifiez bien le contrat avec la société de gestion. L’ensemble des services qu’elle s’engage à effectuer doivent y figurer, ainsi que leur coût (il peut y avoir souvent des coût cachés et une surfacturation en cas de travaux…).

Vous pouvez lire notre dossier complet sur la procédure et conséquences de la résiliation du mandat de gestion.

En cas de litige avec le gestionnaire !

En cas de litige avec le gestionnaire vous pouvez exiger la preuve écrite des démarches qu’il a accompli. A défaut, vous pouvez saisir le Tribunal pour obtenir la réparation de la faute commise par le gestionnaire.

Gérer seul ou déléguer la gestion de son bien locatif ?

Selon votre situation, à vous de faire le bon choix, sachant qu’il existe aujourd’hui de plus en plus de solutions simples et efficaces pour gérer soi-même ses biens locatifs, notamment avec des outils de gestion immobilière en ligne comme Rentila !

Vous pouvez vous occuper de A à Z de la location de votre bien immobilier. Optimisez votre rendement locatif et ne payez pas des frais inutiles !

Gérer seul son bien reste la solution la plus économique et Rentila vous fournit tous les outils nécessaires pour vous aider à simplifier et optimiser votre gestion locative. Suivi des loyers et des paiements, quittance de loyer, réservations, suivi des charges, relances, aide à la déclaration des revenus fonciers, assurance loyers impayés … Les différentes étapes de la vie du contrat de location sont couvertes par notre site.

.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT