4.67/5 (3)
Comment louer à un étudiant ?

Pour les étudiants, il faut s’y prendre un peu à l’avance pour trouver leur futur logement. Mais quel est le meilleur choix entre une location vide, meublée, chez l’habitant ou une colocation ? Comment louer à un étudiant ?

Louer à un étudiant en location vide

Normalement, la location pour étudiants est meublée et le contrat de location ne dure que neuf mois. L’avantage pour un étudiant s’il prend une location vide c’est qu’il peut s’installer sur le long terme, même après son entrée dans la vie active. Il y a aussi plus de choix dans la location vide étant donné que les appartements meublés sont rapidement pris. On peut également trouver des logements vides comprenant quelques meubles de base tels un lit, une armoire, un frigo, entre autres. Dans cette situation, il faut indiquer ces meubles ou électro-ménagers dans « Éléments d’équipements du logement ». Le propriétaire n’aura pas le droit de les facturer en plus de la location car ils sont inclus dans le bail. Puis, certaines mairies allouent des aides jusqu’à 900 euros pour que certains étudiants puissent meubler leur logement, il faut se renseigner.

La location meublée pour étudiants

C’est la meilleure solution pour ceux qui ont un budget limité et il ne reste aux étudiants qu’à apporter leurs effets personnels. Même si les meubles et équipements fournis sont parfois vieux et pas toujours dans le style de l’étudiant, cela évite de débourser une somme conséquente pour équiper et meubler l’appartement. Les logements meublés sont généralement plus chers que les logements vides de surfaces similaires mais ne pas avoir à payer pour les équipements et meubles enlèvent une épine du pied. La durée de bail d’une location meublée est plus facile à modifier que celle d’une location vide au cas où l’étudiant part en stage par exemple. Le seul inconvénient c’est qu’il y a plus de demandes que d’offres dans la location meublée.

Astuce pour la location meublée

Si vous louer à un étudiant avec un bail de neuf mois (généralement les 9 mois correspondent à l’année universitaire), cela vous permettrait de louer le logement pendant l’été en saisonnier. .

Durée de bail et préavis pour les logements étudiants

La location meublée

Le contrat de location d’une location meublée dure neuf mois s’il est non renouvelable. Le propriétaire n’a pas à renouveler le bail comme dans la location vide. Si le locataire part en congé ou en stage, il a un mois pour déposer un préavis donc il peut tout de même partir à tout moment. Mais le bailleur peut aussi proposer une location d’un an renouvelable. La caution est de deux mois de loyers hors charges pour les logements meublés.

La location vide

Le bail d’une location vide pour étudiants est de trois ans renouvelable tous les trois ans. Si le bailleur est une société, le contrat est tacitement de six ans renouvelable. En revanche, le montant de la caution est seulement l’équivalent d’un mois de loyer hors charges.

La colocation pour les étudiants

C’est une pratique de plus en plus courante. Plusieurs étudiants louent un appartement généralement spacieux et se partagent le loyer. Les avantages : les colocataires profitent d’un logement qu’ils ne peuvent pas s’offrir individuellement, les locataires peuvent toujours toucher des aides au logement (APL, ALF, ALS) et de la Garantie des risques locatifs (GRL), le propriétaire se sent plus en sécurité avec plusieurs dossiers justifiant chacun d’un garant, de revenus ou un engagement pour les risques locatifs.

Les justificatifs

Le bailleur a le droit de demander aux locataires tous les justificatifs dont il a besoin tels le bulletin de salaire, le contrat de travail, l’avis d’imposition, la pièce d’identité, les dernières attestations de loyers, le relevé d’identité bancaire et bien d’autres.

Comment vérifier le dossier locataire ?

Vous pouvez consulter notre article complet sur le dossier du candidat locataire et les justificatifs à demander.

Le contrat

Tous les colocataires doivent signer le contrat avec le bailleur. La partie du bail « entre les soussignés » doivent mentionner tous les noms, l’adresse, les signatures et les paraphes des colocataires. En revanche, tous les colocataires ne sont pas obligés d’être en possession du bail, il suffit que le bailleur et un des colocataires en possèdent un exemplaire chacun. Il n’y a pas d’interdiction non plus à ce que chaque colocataire soit en possession du contrat de location.

Les garants

Une seule personne peut se porter garant pour la caution mais le propriétaire peut aussi demander que chaque colocataire ait un garant pour couvrir le loyer en cas d’impossibilité de paiement. À noter que dans la clause de solidarité, la caution permettra de payer la totalité du loyer.

La clause de solidarité

La clause de solidarité sert à éviter les loyers impayés. Le propriétaire doit envisager clairement à imposer la solidarité entre les colocataires à moins qu’il s’agisse de couple marié ou pacsé. Pour la rédaction de la clause de solidarité, le propriétaire doit ajouter à la mention « soussignés » du contrat de location les termes « colocataires indivisibles et solidaires ». Dans le corps du bail, une clause particulière dont le titre est « Solidarité – indivisibilité » doit être également ajoutée, suivie des mentions qui attestent l’obligation de paiement par l’ensemble des colocataires. À noter aussi que si un colocataire quitte le logement, il ne doit pas se désolidariser pour payer sa part de loyer jusqu’à ce que le contrat soit terminé. Sinon, c’est à ceux qui restent d’assumer la totalité du loyer. Toutefois, la clause de solidarité dure généralement un an suivant le départ d’un colocataire.

Se loger chez l’habitant

Louer une chambre dans un logement, c’est le meilleur moyen d’hébergement pour les petits budgets. Il faut seulement partager la salle de bain et la cuisine avec le propriétaire.

Le bail sera un bail classique, meublé, soit d’un an renouvelable, soit de 9 mois (bail étudiant) non renouvelable.

Dans certains cas vos revenus locatifs peuvent être exonérés d’impôt. Voici les conditions à respecter :

  • Le logement doit être la résidence principale du bailleur.
  • La chambre louée doit être la résidence principale du locataire.
  • Le loyer doit être dans des limites raisonnables. 184 € par m2 par an en Ile-de-France, 135 € par m2 par an dans les autres régions.

Louer à un étudiant un logement intergénérationnel

Les étudiants peuvent même être logés gratuitement en utilisant le système de logement intergénérationnel. Il faut juste avoir un peu de disponibilité pour la personne âgée qui occupe le même logement.

Cependant, le contrat de location est obligatoire si le logement est la résidence principale du locataire. Le décret du 30 janvier 2002 précise que la location doit avoir une cuisine ou un coin cuisine et des sanitaires en conformité avec les normes. La chambre à louer doit être équipée d’un lit, d’une table, d’étagères, de chaise et d’une lumière légère.

.

Les commentaires sont fermés.

Découvrez notre logiciel de gestion locative immobilière et rejoignez notre communauté de particuliers bailleurs. Un outil efficace et gratuit utilisé par des milliers d'utilisateurs !

OUVRIR VOTRE COMPTE    GRATUIT