5/5 (2)
Comment louer à un étudiant ?

Pour les étudiants, il faut s’y prendre un peu à l’avance pour trouver leur futur logement. Mais quel est le meilleur choix entre une location vide, meublée, chez l’habitant ou une colocation ? Comment louer à un étudiant ?

Lire l’article

5/5 (10)
Comment faire un inventaire pour une location meublée

Les différences entre une location vide et meublée sont nombreuses. En effet, lorsqu’un propriétaire souhaite louer un logement meublé, il se doit alors de l’équiper du mobilier nécessaire à la vie courante dans de bonnes conditions du locataire. Ces équipements doivent être notés dans l’inventaire des meubles. Voici comment faire un inventaire …

Lire l’article

4.4/5 (5)
Loueurs en meublés - Optimisez vos investissements grâce à la location meublée

L’immobilier est l’investissement préféré des français. Une étude du Crédit Foncier a récemment mis en avant que pour 65 % des Français l’investissement privilégié en 2016 serait l’immobilier, contre 57 % en 2015.
Les principales raisons évoquées sont « payer moins d’impôts », « se constituer un patrimoine », « disposer d’un futur complément de retraite », « transmettre aux héritiers », « disposer d’un capital ».

L’immobilier est globalement perçu comme une valeur « refuge », et surtout elle est réelle et palpable. Les taux d’intérêts étant au plus bas, pas de doutes si vous avez ce projet en tête il est temps de le concrétiser.

Qu’est-ce qu’une location meublée ?

La location meublée consiste à garnir et louer un bien de l’ensemble des meubles en nombre et en quantité suffisante pour permettre au locataire d’y dormir, manger et vivre convenablement au regard des exigences de la vie courante. La loi ALUR de 2015 dresse une liste précise du mobilier à mettre à la disposition du locataire.

La location meublée peut couvrir 100% de vos objectifs, diminuer la pression fiscale de votre ménage par le dispositif Censi-bouvard permettant de bénéficier d’une réduction d’impôts, ou disposer d’un futur complément de retraite dans le cas d’un investissement meublé sous le régime de l’amortissement.
Lire l’article

4.67/5 (9)
La règlementation et la fiscalité d’une location de chambre meublée

Si vous disposez d’une chambre meublée inoccupée dans votre logement et que vous souhaitez le mettre en location afin de percevoir un complément de revenu, informez-vous d’abord pour connaitre la règlementation applicable et la fiscalité de ce type de contrat. Voici ce qu’il faut savoir sur la location de chambre meublée.

Quelles règles pour la location meublée ?

Vous pouvez louer votre chambre meublée à l’année ou sur une durée de 9 mois à un étudiant, mais il est primordial de respecter la règlementation en vigueur, applicable à ces types de contrats. Le bailleur est tenu de rédiger un contrat de location meublée (article L. 632-1 du Code de la construction et de l’habitation) et accomplir des formalités spécifiques : les meubles de la chambre doivent être en nombre suffisant et conformes à une certaine qualité pour que le locataire puisse avoir une qualité de vie convenable (chaise, bureau ou table, chaise, table de chevet, lit, mobilier de rangement, etc.).
Lire l’article

4.29/5 (31)
régime LMNP

En tant que Loueur en Meublé Non Professionnel, vous savez que vous devez déclarer vos revenus locatifs en tant que Bénéfices Industriels et Commerciaux (les BIC), et que 2 options s’offrent à vous : le régime micro-BIC ou le régime LMNP réel simplifié qui s’avère généralement nettement plus avantageux fiscalement.

Lire l’article

4.64/5 (25)
Rédiger un bail de location meublée (loi Alur), Modèle gratuit à télécharger

Le contrat de bail de location meublée est un document écrit. Il est établi entre le propriétaire et le locataire. A la différence d’un logement vide, le bien mis en location est garni. Chaque local est doté de mobiliers indispensables tels que le lit, l’armoire, la table à manger et les chaises. La liste inclut la vaisselle et les accessoires de cuisine. Lors de son installation, le locataire doit apporter les linges de maison.

Le contenu du contrat de bail meublé

Le contrat de location meublé peut être établi sous seing privé entre le bailleur et le locataire. S’il fera intervenir une tierce personne comme l’ huissier, on parle d’acte authentique. Dans les deux cas, les informations obligatoires dans un contrat de bail meublé sont les même.

Les signataires du contrat

  • Mentionner le nom et l’adresse du bailleur ou mandataire.
  • Mentionner le nom et l’adresse du locataire ou colocataires.
  • Si la gestion du bien est assurée par une autre entité que le propriétaire, préciser le nom de la société et son siège.
  • Noter la date de validité du contrat et sa durée. 1 an ou 9 mois pour la location à un étudiant.

En cas de co-location !

En cas de co-location, chaque locataire doit signer le contrat de location. La loi n’oblige pas à remettre un exemplaire original du bail à chaque co-locataire.

La description du logement

  • Préciser s’il s’agit d’une maison, d’un appartement ou d’un immeuble.
  • Noter son usage : habitation ou mixte habitation/professionnelle.
  • Lister le nombre de pièces, et les annexes comme le garage, l’abri de jardin, la piscine…
  • Noter la surface habitable.
  • Citer les parties communes telles que le parking collectif, l’ascenseur et/ou l’aire de jeux.
  • Valeur et nature des derniers travaux
Attention !

En cas d’absence de mention de la surface habitable ou de superficie erronée dans le contrat de bail, le locataire peut demander une diminution de loyer.

Lire l’article

4.8/5 (10)
Location vide ou location meublée: que choisir?

Le marché de l’immobilier propose une large gamme de biens en location : studios, appartements, villas,… Les locataires ont l’alternative entre la location nue et la location meublée. Chaque option a ses avantages et ses inconvénients. Quel type de location choisir : location vide ou location meublée ?

Lire l’article