5/5 (11)
Comment faire un inventaire pour une location meublée

Les différences entre une location vide et meublée sont nombreuses. En effet, lorsqu’un propriétaire souhaite louer un logement meublé, il se doit alors de l’équiper du mobilier nécessaire à la vie courante dans de bonnes conditions du locataire. Ces équipements doivent être notés dans l’inventaire des meubles. Voici comment faire un inventaire …

Lire l’article

4.88/5 (8)
travaux autorisés dans un logement loué

S’engager auprès d’un propriétaire dans le cadre de la location d’un bien immobilier, confère un certain nombre de droits, de devoirs, mais aussi d’interdictions de part et d’autre. en matière de travaux à l’intérieur du logement… Voici une liste de travaux autorisés dans un logement loué.

Lire l’article

5/5 (2)
mettre les compteurs d’électricité et de gaz à son nom

Etape indispensable du déménagement, mettre les compteurs d’électricité et de gaz à son nom est facile et rapide. Des milliers de français se retrouvent toutefois sans électricité chaque année faute d’avoir pensé à faire la démarche ! Voici comment mettre les compteurs d’énergie à son nom.

Lire l’article

4.2/5 (5)
Les 10 règles à respecter pendant la location

Lors de la signature d’un contrat de location, le locataire se voit attribué un certain nombre de droits et de devoirs. Si la personne louant le logement doit alors respecter un certain nombre de règles, il en va de même pour le bailleur qui lui aussi doit respecter plusieurs obligations.

Lire l’article

4.67/5 (6)
Comment louer en colocation

Si un temps elle touchait essentiellement les étudiants, la colocation se répand depuis une quinzaine d’années. Un phénomène qui prend de l’ampleur et qui s’étend désormais à tous les âges et toutes les catégories socio-professionnelles. Séduisant aussi bien les jeunes actifs, les familles monoparentales et même les seniors, ce mode d’habitation permet de faire des économies en partageant les frais, d’avoir la possibilité de vivre dans un logement plus grand et d’échapper à la solitude du quotidien.

Lire l’article

5/5 (6)
La durée du bail de location

Quelle est la durée du contrat de location ? Bail pour une résidence principale, meublée ou vide, pour une résidence secondaire, pour un logement étudiant ou pour un local commercial : quelles sont les réglementations et les différentes durées possibles ? Petit tour d’horizon selon les cas de figure.

Lire l’article

4.4/5 (5)
Top 10 des litiges entre locataires et propriétaires

Les relations entre locataires et propriétaires bailleurs, font parfois l’objet de différents. Nous avons recensé les 10 principaux litiges entre locataires et propriétaires dans le cadre du bail de location.

Les litiges les plus courants entre propriétaires et locataires

Savez vous que cette relation conflictuelle, bailleur locataire, a débuté à la fin du XVIIIe siècle selon une chercheuse du CNRS. Loyers, droits, luttes… Au fil des décennies tout s’est complexifié. Source

1. Le trouble de jouissance

Souvent, c’est le locataire qui qui se plaint de problèmes qui touchent à l’insalubrité du logement, à l’humidité, au disfonctionnement du chauffage, à des problèmes d’odeurs, de dégâts des eaux suite à un vice de construction ou à une mauvaise étanchéité.

Les troubles de jouissance peuvent aussi provenir d’autres locataires, dans ce cas le propriétaire est aussi responsable.

Si le trouble de jouissance émane d’un tiers, alors le bailleur n’est pas responsable. Quand le bailleur est lui-même à l’origine des troubles, sa responsabilité est engagée. Par exemple s’il entreprend sans l’accord du locataire, des modifications à l’état des lieux objet du bail.

Le locataire qui fait face à un trouble de jouissance, doit avertir son bailleur en envoyant une lettre en recommandé avec accusé de réception.
Cette lettre doit préciser l’origine des troubles et demander impérativement de trouver une solution rapidement.

2. Non remise du dépôt de garantie

C’est une source de conflits importante entre les propriétaires et les locataires. Il est fréquent, que le locataire mentionne et dénonce la non-restitution d’un dépôt de garantie qui devait lui être rendus dans les deux mois suivants la fin du bail. Il arrive aussi que le propriétaire ne rende pas cette somme ou qu’il ne la restitue pas entièrement. Le propriétaire doit justifier de l’utilisation des fonds par des dégradations ou des manquements de la part du locataire.
Lire l’article